All blogposts

La circularité humaine, c’est possible ! by Romane

30 mars 2022
istockphoto-1165701675-612x612

Le projet Circular HRM est né d’une volonté de circularité au sein des ressources humaines. En effet, la circularité sous toutes ses formes est souvent associée aux ressources matérielles. Mais qui dit ressources, dit aussi ressources humaines ? Eh, oui !

Aujourd’hui, on connait tous cette formule (presque) obsolète de « fabriquer, consommer, jeter ». Une formule qu’on tente de laisser derrière nous pour faire place à l’économie circulaire.

Néanmoins, face à cette volonté de recyclage, de renouvèlement et de durabilité, il est intéressant de s’attarder sur ce que les entreprises mettent en place au niveau de leurs ressources humaines. En effet, les ressources humaines ne représentent pas uniquement le département connu sous cette appellation. Quand on parle des ressources humaines d’une entreprise, on parle des collaborateurs qui la composent.

Beaucoup d’entreprises l’ignorent mais, au même titre que les ressources matérielles, il est possible de rendre les collaborateurs d’une entreprises pérennes, durables et donc circulaires. Les humains ne sont pas une ressource parmi d’autres. Emmanuel Mossay ajoute, d’ailleurs : si on n’inclut pas les humains et leurs apports immatériels comme étant des ressources pour l’entreprise, où les place-t-on ? Une ressource, même immatérielle, se préserve, se développe et se valorise.

Face à ce constat, un groupe d’experts s’est attablé pour démontrer qu’il est possible d’introduire la notion de circularité dans les ressources humaines grâce à 7 pratiques :

  1. L’éco-conception qui peut se traduire par un environnement de travail sein.
  2. Le recyclage par la compréhension des besoins du travailleur pour favoriser le redéploiement de celui-ci, notamment via des formations.
  3. La réparation par la réintégration du travailleur après une absence de longue durée.
  4. La réutilisation par l’attention portée aux compétences du travailleur qui arrive en âge de la retraite.
  5. L’écologie industrielle par une diversité dans le recrutement.
  6. L’économie de la fonctionnalité par la gestion des ressources humaines de plusieurs filiales et la gestion de régimes de travail différents (CDD, CDI, intérim, ect).
  7. Le réemploi et l’économie de partage par la recommandation d’un travailleur à l’externe lors d’une fin de contrat.

Dans l’élaboration de ces 7 pratiques, VO a été cité comme exemple essayant de mettre en place certaines actions pour s’inscrire dans cette circularité humaine. On soulignera notamment les outils d’intelligence collective permettant de rejoindre le concept d’éco-conception, la formation préventive au burn-out pour la réparation et les programmes de coaching possibles chez VO pour le concept de réemploi et d’économie de partage.

VO n’est pas encore cité dans toutes les pratiques. Pour cela, VO a mis en place une Taskforce dédiée au bien-être, à l’évolution et à la durabilité d’une ressource essentielle : l’humain !

Pour plus informations sur le projet Circular HRM, cocréé avec le programme Erasmus +, rendez-vous sur le site : https://circular-hrm.eu/